La validation des compétences par le jury :

La validation des acquis de l'expérience permet de faire valider l'ensemble des compétences acquises dans l'exercice d'activités salariées, non salariées ou bénévoles en rapport avec le diplôme demandé.

Les examinateurs doivent vérifier que le candidat est capable d'adapter ses compétences à d'autres contextes ou à des publics différents. Les compétences qui n'ont été ni actualisées ni entretenues par la pratique ne peuvent être validées.

Lorsque les examinateurs estiment, à la lecture du livret 2, que des compétences sont manifestement acquises par le candidat, celles-ci peuvent être validées sans faire l'objet de questions complémentaires lors de l'entretien.

Il faut rappeler que la validation des acquis de l'expérience est une démarche de valorisation des compétences et non de sanction des manques.

A l'issue de l'entretien, les examinateurs délibèrent à partir de leurs propositions de validation, domaine de compétences par domaine de compétences, et de leur appréciation de l'entretien.

Les évaluations réalisées par des organismes ayant accompagné le candidat dans sa démarche de VAE ne lient en aucun cas les examinateurs, mais peuvent s'inscrire dans le faisceau d'éléments d'aide à la décision apportés par le candidat.

 
A l'issue des entretiens

Le jury (sous formation plénière) se réunit afin de statuer sur les propositions de validation faites par les groupes d'examinateurs. Sa décision porte pour chaque candidat sur l'attribution totale des unités ou domaines de compétence ou, à défaut, sur la validation partielle du diplôme, c'est à dire la validation d'un ou plusieurs domaines de compétences ou d'une ou plusieurs unités de compétences.

A - La validation totale

Elle donne lieu à la délivrance du diplôme par la DRJSCS dans les mêmes formes et conditions qu'un diplôme obtenu par la voie de la formation.
Le parcours VAE est alors terminé et toute nouvelle démarche VAE en vue de l'obtention d'un nouveau diplôme doit être débutée par le dépôt d'un nouveau livret de recevabilité auprès de l'ASP.

B - La validation partielle

Lorsque la validation de domaine ou d'unité de compétences est partielle, la DRJSCS fait parvenir un relevé de décision au candidat.
Ce relevé de décision permet au candidat de connaître les compétences acquises et celles restant à valider, dans un délai de CINQ ANNÉES à partir de la première notification de résultat du premier passage devant le jury.

Trois possibilités s'offrent alors au candidat :

    1) Poursuite du parcours VAE par dépôt d'un nouveau Livret 2 :

    Dès lors que le candidat a acquis de l'expérience complémentaire, il peut déposer un nouveau livret de validation (Livret 2), auprès de l'ASP, pour inscription à une session de jury du ressort de son lieu d'habitation, afin de faire valider de nouvelles compétences et ce jusqu'à l'obtention du diplôme ou la fin du parcours.


    2) Poursuite du parcours en centre de formation :

    Le candidat, s'il le souhaite, peut acquérir les unités ou domaines de compétence qui lui manquent, en suivant une formation complémentaire auprès d'un établissement de formation sanitaire ou social afin d'obtenir son diplôme. Il doit alors s'inscrire auprès du centre de son choix.
    Il appartiendra à l'établissement de formation de déterminer avec le candidat, un parcours individualisé de formation, tenant compte des compétences déjà validées par le jury et de celles qui doivent faire l'objet de l'évaluation complémentaire, ainsi que des éventuels allégements et dispenses de formation résultant de la possession d'un diplôme du secteur sanitaire et social.


    3) L'abandon du parcours :

    Si le candidat ne s'inscrit pas dans l'une des 2 options précédentes, il perd l'ensemble de ses acquis et doit recommencer le parcours dans sa totalité, s'il souhaite de nouveau obtenir un diplôme.

C - Aucune validation

Le candidat reste dans le délai de 3 ans attribué depuis la date de notification de la décision de recevabilité pour déposer un nouveau livret 2 et passer devant un autre jury.